top of page

Comment introduire les allergènes ?

(lesquels sont-ils, quand et comment les introduire, pourquoi…)


Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver avec des informations parfois contradictoires. Voici les dernières recommandations concernant l’introduction des allergènes pour bébé.  


diététicienne pédiatrique diversification alimentaire

Quels sont les aliments allergènes ?


Tous les aliments peuvent être allergènes. Cependant, il y a des allergies plus répandues chez les enfants comme l’allergie aux protéines de lait de vache ou celle à la cacahuète. Pas d’inquiétude, il existe aujourd’hui de très bonnes alternatives pour que les repas de bébé soient tout aussi gourmands !

Selon les allergies, il sera possible de réintroduire les aliments petits à petits quand bébé grandira.


N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel de santé pour vivre le plus sereinement possible cette période, avec les bons outils. 


Quels sont les signes d’une allergie ?


Les réactions possibles si l’enfant est allergique à un aliment peuvent être :

  • Cutanées : plaques rouges, eczéma, urticaire…

  • Digestives : fort reflux, vomissements, diarrhées…

  • Respiratoires : difficulté à respirer, nez bouché, enflure de la bouche…

  • Comportementales : pleurs, tortillement, comportement général modifié…


Quand les introduire ?


Il existe une fenêtre de tolérance entre les 4 et 7 mois de bébé appelée « lune de miel », pendant laquelle il est idéal de présenter les allergènes à bébé.

Ne craignez pas de proposer les aliments allergisants le plus tôt possible et même si vous avez un terrain allergique dans votre famille. 

Concernant l’allergie aux protéines de lait de vache (APLV), il est possible de déceler certains signes avant les 4 mois de bébé.



N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou une diététicienne pédiatrique si vous avez un doute. 


Comment les introduire ?


Il n’y a pas d’ordre spécifique d’introduction recommandé pour les produits allergisants.


L’idée est de proposer en priorité les aliments que vous avez l’habitude de consommer à la maison.


Généralement, on commence par le gluten (présent dans la farine, les pâtes…), le lait et les œufs qui sont très présents dans l’alimentation du quotidien. Il peut être intéressant également d’introduire les arachides ( aussi appelé cacahuète), l’amande ou la noisette, sous forme de purées qui sont en plus très intéressantes nutritionnellement pour bébé (apport de bonnes matières grasses).


 

Attention, il ne s’agit pas de donner une grosse quantité de l’aliment dès le départ. Il existe des étapes bien précises à suivre pour l’introduction des allergènes.

N’hésitez pas à prendre rdv avec l’une de nos diététiciennes pédiatriques pour vous faire accompagner. 


Il est également possible de passer par https://dalipo.co/ qui proposent des box spécialement conçues pour introduire les allergènes arachides et fruits à coque. 



En effet, il est important de les introduire bien distinctement. Par exemple, bébé peut être allergique à la cacahuète et pas à la noisette ou à l’amande. En plus d’introduire les allergènes petit à petit, vous donnez à votre bébé les meilleures sources de matières grasses possibles tout en respectant le cahier des charges de l’alimentation infantile. Cela permet aussi de donner un bon goût au repas de bébé et donc de participer au bon développement de son panel alimentaire, le top !



N’hésitez pas à vous faire accompagner.

Rdv sur notre site www.mangeretgrandir.fr pour prendre rdv.





310 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page